jeudi 25 juin 2015

"Ce qui coule dans mes veines . . ." => Les Apéros Cosmiques #3


Yeaaah les moussaillons papillons!

Bon c'est trop cool, sur la blogo j'arrêtais pas de voir des trucs interblogueur/euses, mensuel avec thèmes, et tout, que ce soit photo ou écrit, et j'osais pas spécialement - moi la newbie- m'intercaler dans des wagons où ça fait déjà belle lurette que c'est installé!
Mais, j'ai vu plusieurs fois "Apéros Cosmiques" apparaître, et outre que le nom soit juste trop génial (C O S M I Q U E quoi!) ben je me lance car c'est la 3e édition!

Donc les Apéros Cosmiques, kézako, ben c'est un rendez-vous organisé par Aileza et son blog Mes billets cosmiques !
Et tous les mois un thème sur lequel faut pondre quelques lignes!
Toutes les explications détaillées et vachement mieux dites que moi I-C-I
Chui contente, c'est hyper chouette comme principe!
A l'hôpital on avait un atelier écriture toute les semaines, et c'était le même principe donc l'animatrice apportait un thème et à nous de mettre tout ça en mots, et j'avais vraiment vraiment bien aimé (d'où la répétition du vraiment, ce n'est pas un oubli muaha).
Donc voilà, j'attends que Aileza fasse le récapitulatif, vendredi,  pour aller lire les productions des autres (je les lirai sûrement lors de mon petit déjeuner, sûrement samedi du coup, j'ai déjà hâte!)

Et donc pour ma première participation, le thème est :

"Ce qui coule dans mes veines ..."


Et ben moi ( mais aussi toi, ton chat, la capucine et des gisements et plein de trucs ) ; mais on parle de mes veines là, donc moi, un truc qui m'enchante, me ravit, me fait frétiller sur place, rien "qu'à l'idée que", c'est que nous sommes des étoiles.
Car on a du fer en nous, même carencée, on en a, un petit peu.
Et le fer, qu'on trouve sur notre planète terre, et ben il vient de l'instant tragique chaotique mais hyper poétique, de la mort spectaculaire d'une étoile.
Car en explosant, la supernova éjecte dans le cosmos du fer qui vient se déposer sur terre.
C'est pas beau ça?
Et c'est valable pour tous les éléments chimiques lourds du tableau de Mendeleiev (et voilà, je suis heureuse comme un pape d'avoir écrit M E N D E L E I E V dans mon blog!)

Oui c'est triste, l'étoile est morte. ( Mais ça donne des jolies images dans le ciel )
Et donc, nous sommes des astres, des petits astres.
Et ça donne beaucoup de fougue de se dire ça. Tout de suite on se sent comme un warrior.
J'ai de la fucking poussière d'étoile qui coule dans mes veines.
J'ai donc de la force qui circule dans mon système sanguin.
Tirée du ciel, mais aussi de la terre, en ligne droite des champs de mon enfance, des autres terriens- animaux, humains - mais aussi les plantes, que je fréquente, ou que j'ai croisé dans ma vie.
Car ça nous unit tous.

Et ce que je suis aujourd'hui, fut puisé dans chaque brin d'herbe recueilli, bout d'aile volant observé, ou discussion avec autrui.
Et toutes ces interactions entre petits astres que nous sommes, indirectement amènent à ce que d'autres choses circulent en moi :
Ce qui coule dans mes veines et qui transperce tous mes pores, c'est l'envie de vivre. Mon coeur en sortirai de sa cage thoracique tellement c'est puissant.
Une rage de vivre, pour continuer à absorber des molécules de Merveilles qui parcourent le quotidien.
Puis ce qui coule aussi dans mes veines, c'est la curiosité. D'apprendre, de découvrir, de m'étonner, ENCORE ET ENCORE.
Ce qui coule dans mes veines, c'est le respect. Envers chaque autre forme de vie.
-On est pareil de toute façon-
Ce qui coule dans mes veines, c'est le mouvement. Le flux permanent. Mental ou moteur, peu m'importe tant qu'il n'y a pas d'inertie.

Ce qui coule dans mes veines, c'est tout simplement l'Existence.

Je suis une poussière d'étoile, parmi des millions de poussières d'étoile.
Sauf que moi, c'est Captain Rawr, et toi?



PS: si tu es astrophysicien, scientifique, marabout, viking ou en papier, que tu n'es pas d'accord avec cette théorie, qu'elle est fausse, infondée, mal expliquée, raccourcie. Je t'en supplie ne hurle pas à l'imposture, ne le dit même pas, laisse moi croire que je suis une étoile warrior!
PSPS: Non et puis je vais savoir réellement, j'ai une prise de sang tout à l'heure ahaha!

Des bisous mes moussaillons étoiles!
Rendez-vous sur Hellocoton !

lundi 22 juin 2015

La faim chagrin

Morbleu.

 5 fois au moins que je recommence cet article, qui n’est même pas dans la liste de brouillons entamés !


Alors je vais faire une sorte de liste.
Car ça me cadre,
quand ça BOUM BIM SWING dans ma tête.
Comme c'est le cas depuis quelques jours.
J’ai du mal à tout concilier.
Peut-être est ce la semaine de vacances ?
Qu’être sans cadre ne me convienne plus pour le moment ?
C’est horrible moi qui hurle à la liberté
La mise en page, ça fait une semaine que ça devait être fait.
Voilà j’espère que ça te plait !

Vendredi je suis allée à un bal masqué.
C’était le bal du lycée.
Là où ma sœur enseigne
Et j’y suis allée.
Un bal de lycée ! Masqué ! Du côté du gang des profs !
Merveilleux !
Mais j’ai pas de masque.
On est mercredi soir ;
Le bal c’est vendredi soir.
Han han.
Jeudi j’ai fait mon masque.
Trois gants de toilettes, de la colle et du carton
Et me voilà Raton.
Je ferai un DIY parce que c’est gai à faire,
Mais comme c’est le premier j’étais plutôt concentrée 
à pas foirer que photographier.

D-Day.
Réveil habituel à 04h.

- les oiseaux matinaux-

Je dois d’abord prendre le train,
Pour voir mon Medecin,
Celui de l’hôpital,
Qui s’occupe de mon encéphale.
Mais j’étais tellement fatiguée,
Que je sors de là en me sentant demeurée.
Incapable de m’exprimer comme je le voudrais,
Je suis sur la Planète Hiatus comme j’appelle ça,
A cause de mes neurones dénutris.
Ca arrive parfois.
Chui là sans être là.
Tout est ralentit,
Des fois ça m’aide dans mes introspections.
Ou bien ça me rend poisson.
Bloup bloup bloup.
Allo allo pouvez-vous répétez ?
Je n’étais pas concentrée.

Je reprends le train,
Le crania tout retourné
A cause de ce qu’on a discuté.
C’est normal, les entretiens avec les membres de l’escouade,
C’est pas de la rigolade,
Ca te chamboule la ciboule,
LA BATOUDE DES MENINGES.

Prendre Darwin et repartir.
On va au bal masqué ohé ohé.
Les perspectives de la soirée
Sont plus fortes que les pensées.
Encore une heure de train.
Avant d’y arriver enfin.
Alalala tous ces chemins
On est pas marin pour rien !

Ca fait longtemps,
Que je ne suis pas venue dans
ce pan d’océan de chez maman.
J’ai voulu marquer le coup.
En mangeant autre chose que mon chou.
Mais ce fut un combat de potourou.
Mise au trou.
Foutue K.O. par un petit wrap
Prouvant mon handicap.
Mais il faut changer de cap.

Ne pas tergiverser
Il faut se préparer
Pour le bal masqué
Arrêter de penser.
OHE OHE.
La radio m'aide,
Cela doit faire des années
Que je ne l'ai pas écoutée.
Dans les soirées, c'est quand même le plus gai,
De se préparer.
On se marre.
Puis on largue les amarres.

Encore une heure de route.
Décidément.
Et on arrive plus ou moins dans les temps.

Je me prend un coup de vieux.
A 24 ans!
Pan dans tes dents.
Je ne connais aucune musique.
Qui en plus ont un problème de rythmique.
De mon temps, on pouvait y aller en dansant.
Et maintenant,
c'est en se hachant fièrement
qu'on tente de faire le paon.

Où sont les stradivarius?
Le retour de la Planète Hiatus;
Au milieu de tous ces gens :
L’enivrement,
A cause du manque d’aliments
Alors je m'assieds sur un banc.
Observant les bulles propulsées
Agrippant les lumières colorées
Tombant dans mes pensées.
Un peu aliénée, attristée et terrorisée
Par cette apnée au souper
Qui prouve mon incapacité
à contrôler cette absurdité.

Toujours sur Planète Hiatus
Je me jette dans les olibrius
Car maintenant, on passe aux chants
De quand on était enfant
Dansant seule dans ce cercle d'inconnu,

Puis la fatigue
Cela fait vingt heures que je m'active
Il est un peu tard
alors on repart
On remet nos caparaçons,
Et en route vers nos édredons.
Avec la petite satisfaction,
D'avoir été le seul raton.

Et je te relate tout ça,
Pour t'expliquer
- Que je suis un peu dépassée
Et fatiguée
Et que malgré toutes mes idées,
Les choses ne sont qu'ébauchées
- Que dans ma tête c'est un cataclysme.
Le bordel à son paroxysme.

Les maladies c'est pas rigolo, 
Mais je ne tombe pas dans le mélo,
Alors je remonte sur mon beau rafiot,
Tel un petit matelot,
Prêt à affronter les flots.
Alors je crie gloire à mes petites victoires:
J'ai la trouille, je bafouille.
Mais j't'ai eue vieille fripouille!

Et je dois me faire à l'idée qui me dérange,
Que même les mésanges mangent.

(oui je sais ce ne fut même pas une liste)


Rendez-vous sur Hellocoton !

jeudi 18 juin 2015

De la difficulté de choisir sa plateforme photo #2 DEVIANTART



Yeah les mouss!

Alors, comment va en cette moitié de semaine? Courage, le week end est en vue, prépare toi pour l'abordage!

Voici donc le deuxième article du cycle "plateforme photo"


II. A la découverte de Deviantart

III. A la découverte de Tumblr

IV. Utilisation

V. Bilan





(et à partir de maintenant "Deviant")

Alors, pour commencer, la coolos Gladwood a tenté de semer le doute dans mon petit esprit, en me parlant de la plateforme 500px
Curieuse que je suis, j'ai été voir, quitte à ce que ça remette en question mon choix de deviant.
HASHTAG MÊME PAS PEUR DU DOUTE!


Effectivement si tu cliques sur le lien, tu t'aperçois que ça a l'air chouette, c'est beau, c'est net, de belles photos intimidantes dès la page d'accueil.
Mais mais mais. Je n'irai pas là!
Ah que pourquoi? han han.
Car en fait ce que j'aime bien chez Deviant, c'est le brassage artistique qui y règne.
Tu y retrouves moult disciplines : peinture, sculpture, dessin, photographie, graphisme et art numérique en général, littérature, installations, bref un joyeux petit bordel créateur. Et plus il y a des horizons différents ainsi, plus on peut ouvrir ses perspectives et inspirations.
Bon, après j'ai été jeter un rapide coup d'oeil dans l'ensemble des rubriques, et dans mon souvenir il me semblait que c'était un peu plus "artiste" et non pas en mode "selfie dans mon lit".
Mais bon on verra et ce n'était qu'un premier coup d'oeil, qui m'a aussi permis de voir que maintenant, et en toute logique 2.0, il y a les hashtags sous les "submission".

=> Page d'accueil :
Bon, commençons par le commencement et la page d'accueil, qui te présente les dernières oeuvres postées, et les plus populaires. A première vue, c'est vrai que c'est plus du dessin que je vois, mais je sais que ça dépend aussi des heures, c'est ça qui est génial c'est que c'est un flux perpétuel qui permet toujours de tomber sur de bonne surprises.
Et sur la colonne de gauche, les différentes catégories où tu peux aller fouiner à loisir.
Petit tour par la catégorie photographie, et c'est vrai que je suis assez déçue de voir ce que c'est devenu.
Il n'y pas que des photo ""artistiques"", c'est surtout des trucs pris vite fait au portable (je viens d'en voir une prise face à un miroir, en mode "jte montre comment je suis habillée"), on est bien loin de mes souvenirs où la recherche était quand même plus accrue. Je pense que c'est dû à la démocratisation de la photographie, apparue avec le numérique, avec l'ultime évolution de portables qui ont plus de pixels que mon premier reflex numérique.  (CASSE-DEDI MON D50 <3)
Mais bon, pas d'empressement encore, ce ne sont que les impressions à chaud, et le résultat ne sera divulgué que dans le 5e article.

=> Ouvrir son compte :
Petit rappel, tout ce passe en anglais, mais c'est très intuitif.
Il existe deux types de compte: - le lambda comme je vais faire, et le premium sur lequel je ne m'étendrai pas car je ne compte pas payer pour ça.
(Mais bon, comme d'hab si t'es premium t'as droit à plus de trucs hein!)

Le profil est assez sommaire, pseudo, localisation, âge, quel domaine, et si c'est en amateur ou professionnel, un petit texte si tu le souhaites.
Après tu peux le compléter par une série de questions sur tes inspirations, selon plusieurs catégories.
Et voilà. Tu n'oublies pas l'avatar et l'affaire est dans le sac.
La page du profil est modulable selon plusieurs sections.
Libre à toi d'y faire apparaître : les photos que tu as likées chez les autres, un encart avec les gens qui décideraient de te suivre, un autre pour y mettre de l'écrit, etc. Un peu comme les widgets sur blogger, tu peux aller en mettre d'autres et les disposer à ta sauce.

Voilà je te présente mon profil, loin d'être terminé, loin d'être engagé même. Ben vi ce n'est que le début donc là je n'ai mis que deux photos (que j'ai déjà utilisées sur le blog) et pour les besoins de cet article en plus ahaha. (parce que j'ai un énorme tri à faire des mes milliards de dossiers youhouuu)


=> Des groupes :
Alors tu peux t'inscrire dans des sous communautés, donc les groupes.
Pour tester un peu, j'ai décidé de m'inscrire à quatre groupes photos.
Me disant que c'était pas plus mal de s'infiltrer directement dans le côté photographique de la plateforme.
Donc pour décrire un peu, on pourrait dire que ce sont des pages, et les membres peuvent y venir alimenter la galerie du groupe.
Donc c'est plutôt sympa, car ça permet du coup que ton post que tu ne mettrai que dans ta galerie, ne soit noyé dans tous le flot de tous les domaines différents et même de ta propre catégorie, car deviant c'est à peu près 35 millions de membres.
Ben vi, du coup tu te retrouves un peu paumé dans le tas (diantre dis ainsi ça fait peur, comment se faire une place dans 35 millions ? )
Puis j'imagine qu'en prenant bien le temps de regarder, tu peux trouver des groupes selon tes thèmes de prédilections
Mais chaque chose en son temps, le but ici n'est pas de dévoiler mais de contextualiser!


=> Suivre les gens :
Au fur et à mesure de ta navigation, tu vas forcément tomber sur des galeries qui te plaisent.
Il y a donc bien évidemment un moyen pour suivre ces personnes et recevoir des notifications quand elles postent quelque choses. Il suffit de se mettre en "Watch" de la page et le tour est joué.
Tu peux aussi liker des photos en particulier. (add to Favorites)
Tu peux organiser tout ça aussi, genre te créer des collections et y ranger tes favoris (par exemple par thème: nature ; portrait ; etc.).
Puis quand t'es sur une galerie, et là est le "piège", déviant te propose sur la droite des images similaires, sur lesquelles tu cliques évidemment et ainsi de suite et boum 3h sont passées dans le vortex interplanétaire de la procrastination!
Puis après, ça interagis, les gens viennent dire merci de l'ajout etc etc.

=> Vendre ses oeuvres:
Et oui, si ton image est d'assez bonne qualité (point de vue format, pixels etc.) deviantart te donne l'opportunité de la mettre en vente.
Bon tu gagnes pas grand chose dessus, c'est de l'ordre entre quelques centimes à quelques euros
L'impression peut se faire sur différents supports, allant du tirage papier au magnet.
Bon personnellement je ne pense pas utiliser ce truc là, car mon but n'est pas de vendre mais de montrer, j'ai pas envie qu'il y ait direct un côté mercantile à côté d'une des mes images.

=> Poster une image :
De nouveau c'est très intuitif.
Il suffit de cliquer sur "Submit" et de suivre la marche à suivre.
Donc télécharger ton fichier, tu lui dis si oui ou non c'est un contenu réservé aux adultes et tu choisis la taille.
Tu changes le titre (parce qu'un titre en genre "DCM 878969" ça pique un peu les yeux) et tu lui rajoutes une description, les hashtags et puis la catégorie dans laquelle tu veux qu'elle soit classée.
ET BAM TON OEUVRE EST POSTEE AU MILIEU D OEUVRES DE TRENTE CINQ MILLIONS D UTILISATEURS! 
Petite précision ayant son importance, les gens qui visitent ta galerie, qu'ils soient membres ou non, peuvent télécharger ton image, donc soit tu acceptes et tu offres l'image aux autres, soit tu n'oublies pas décocher la case "Download" avant de poster ta photo!

Donc voilà pour les informations de bases.
La théorie quoi, pas très rigolo j'en conviens.
Maintenant faudra voir à la pratique dans l'article 4, ce qu'il en est concrètement au quotidien.
Bon cet article sera peut-être sujet à quelques modifications. La plateforme étant très vaste, il est difficile d'en faire un résumé total ahaha.

Donc voilà ça se met lentement en route, mais comme c'est un site communautaire il faut aussi jouer le jeu et interagir avec les autres. Prendre un peu de temps (qui nous manque tant déjà!) Laisser des commentaires, des critiques, ou autres, ça fait toujours plaisir à l'artiste d'avoir un retour, mais ça permet aussi parfois de créer une discussion (car dans le centre des notifications, il y a également un centre de messagerie qui te permet d'entrer en contact avec les autres membres). 

Enjoy les mouss!!

Rendez-vous sur Hellocoton !

mardi 16 juin 2015

Mais comment faites-vous? "Monde deux points zéro."

Hey Petit Mouss Transcendant de Lumière!



En guise d'introduction, laisse moi te présenter mon moment préféré de la journée.
Il doit être 05h30 là.
Donc je me lève vers 04h et puis, comme il me faut full temps pour déjeuner, j'ai décidé de le faire devant le jour qui se lève.
Et les oiseaux.
Et c'est très gai je te le conseille!
Et rien n'est allumé, ni ordi, ni téléphone, ni lumière artificielle
J'appelle ce moment "Le calme avant la tempête".


Alors ... 
Comment faites-vous?
Voilà la question de départ.

C'est un article que je postpose depuis deux semaines maintenant, mais qui me tient à coeur.
On va y réfléchir smartphone - Facebook - monde 2.0

J'ai depuis peu un "vrai" smartphone.
Avant j'avais des téléphones basiques, où il y avait quand même une option email, ce qui était fort pratique, et une recherche google en cas dépannage.
Mais ils n'étaient clairement pas fait pour surfer sur le web donc je ne les utilisais à ça qu'en cas de dernier recours.
Parce qu'au final pour moi, un portable, tant que tu sais envoyer des sms et téléphoner, c'est tout ce que je lui demande.

Et là, depuis deux mois environs on m'a passé un smartphone tactile avec wifi, 3g et tout le tintouin.
Et je suis rentrée dans le monde interconnecté.
Je me suis quand  dit "chouette ça va être cool pour Instagram", car c'est une plateforme que j'aime vraiment bien, mais mon Itouch avec qui je partageais avant, n'acceptait plus trop d'aller sur les applications et sa qualité photo laissais vraiment à désirer.
Mais là c'était des nouvelles perspectives qui s'ouvraient à moi.
Donc directement les premières applications que j'ai installée furent le très utile 'Snapseed', que je combine avec Photogrid, Instacam et Catwang pour les bêtises.
J'en ai profité pour installer aussi une application STIB (les transports en communs bruxellois) ne sachant pas si c'était utile ou non.
Puis mettre mon adresse mail etc.
Je pense qu'ils le demandent au démarrage, je ne sais plus.
Puis on m'a fait installer "whatsapp" à grand coup de "tu vas voir c'est génial".
Bon ok, allons-y.

Et puis ce que ce smartphone m'a permis, c'est d'arrêter d'avoir les nerfs usés par les messages qui se terminaient immanquablement par *texte manquant*.
Car oui, la plupart des gens autour de moi avaient déjà un smartphone, du coup ils écrivaient des sms à rallonge, sans se rendre compte qu'une fois qu'ils dépassaient le quota de caractères, mon portable ne le transférait pas.
Donc de manière quasi systématique je devais renvoyer un "sorry texte manquant".
Et en général, ce que masquait ce fameux message, était une bêtise conclusive des messages.
Mais c'était usant à la fin.
Donc mon petit Huawei a offert un peu de repos à mes nerfs.


Facebook . . . 

L'année dernière j'ai désactivé mon compte.
Ras le bol de ces bêtises, de tous ces messages qui arrivent sans fin, des milles et unes notifications, c'était trop.

Et pourtant, je ne faisais pas partie de ces gens qui avaient une liste "d'amis" à rallonge.
Non je n'ai jamais participé à ce grand délire là, ce n'était que des gens que je connaissais, fréquentais ou des amis d'enfance.
Mais bref gros craquage j'ai tout quitté sans rien à dire à personne. Comme ça pouf.
Puis j'ai prévenu mes potes par sms après. Mais le reste quedal.
Tu n'imagines le sentiment de bien être qui m'a parcouru une fois que j'ai fais ça.

Et ce salaud de facebook, faut savoir ça, a réactivé mon compte plusieurs fois sans me demander mon avis. 
Du coup les gens ont pas compris car ils m'ont envoyé des messages auxquels forcément je n'ai pas répondu vu que je redésactivais directement.
Donc y'en a aussi beaucoup qui ont cru que j'avais osé les "bloquer" et que je les débloquais de temps à autre (quand Facebook réactivais).
Car oui, en fait je n'avais pas supprimé totalement mon profil et ce, pour une raison très simple, car il y avait des photos qui me tenaient à coeur dessus, que je n'avais pas le courage de tout enregistrer, donc je préférai désactiver que supprimer, ne sachant pas que  le bébé de Zuckenberg prenait encore une fois liberté sur autrui en réactivant tout le bazar.

Puis y'a eu l'entrée à l'hôpital.
Et après maintes réflexions, j'ai décidé de m'ouvrir un nouveau compte, restreint, car c'était quand même le meilleur moyen pour centraliser les informations (en sachant que je n'avais pas droit à mon portable tout le temps, même chose pour internet) donc il me fallait une solution simple qui touche le plus grand nombre possible en une fois.
Et au final je l'ai gardé quand je suis revenue.
Ne l'utilisant pour pas grand choses, si ce n'est quelques messages, le groupe Facebook de mon année à la fac et ... c'est tout.

MAIS LA CA REPART EN CACAHUETE COMPLETE.
GENRE BOUM TCHERNOBYL QUOI.

Moitié de ma session j'ai cru que j'allais péter une durite à cause de l'oppression.

Ca a commencé avec le smartphone, qui n'arrêtait pas de clignoter dans tous les coins "et gnagna un mail par ci, un mail par là, whatsapp qui devenait fou, instagram aussi" et j'avais cette horrible ligne du haut remplie de petites icônes me rappelant que je loupais pleins de trucs me concernant.
MAIS ARRETE CETTE DICTATURE FOUS MOI LA PAIX JE LE SAIS QUE J AI DES MESSAGES NON LUS.
Et facebook qui s'y mettait aussi "et tes amis t'attende! Hey dis moi ou tu habites ? Et t'étudies quoi? Et t'aimes quoi"
MAIS TA GUEEEEEULE PUTAIN.


Puis ces messages sans cesse.
J'ai une conversation avec trois autres amies avec qui j'ai un cours commun et à la base on a fait la conversation pour se partager des trucs là dessus, et papoter forcément un peu de tout et de rien mais à la base c'était pour protohistoire.
Et là, je ne sais pas si ce sont les examens, mais entre deux connexions (qui ok étaient "rares" (une fois par jour quand même) ben la conversation prenaient des allures de "1000 messages non lus"
WHAT THE FUCK.

Puis je répondais aux autres messages que j'avais en attente.
Et boum les gens répondent D I R E C T E M E N T.
Gné?
Même pas le temps de dire ouf que l'icône rouge apparaît.

Et je me retrouve à culpabiliser parce que moi je n'ai pas que ça à faire, donc je ne réponds pas, puis je ne vais plus sur Facebook, puis j'ai retourne je vois le milliard de notifications/messages non lu, je prend peur je ferme le truc etc.

L'oppression.
J'ai l'impression que les gens ne sont plus que relié à ce truc là.
Que Facebook est devenu une extension d'eux mêmes.
Le prolongement 2.0.
C'est du "action-réaction" puissance dix mille.
Et oui moi ça me fait peur.
D'ailleurs, j'ai finis mes examens vendredi et j'ai décidé de m'offrir des vacances de deux jours de Facebook avant d'aller lire les messages et d'y répondre.

C'est de la surcommunication.
Du tout, tout de suite.
Et c'est conditionné.
Rappelle toi l'arrivée du fameux "Vu à telle heure".
Là aussi j'ai été prise d'un vent de panique.
Car je lisais les messages et puis je ne répondais pas dans l'immédiat préférant réfléchir à ce que je vais dire.
Et ce truc n'a fait que semer des tensions ridicules du genre "ouais il/elle a vu, et a pas répondu et gnangnan"
Yes yes, merveilleuse technologie.

Et après, les gens se retrouvent en face dans la vraie vie (si ils prennent le temps de le faire) et ne savent pas quoi ce dire.
Comme si y'avait un blocage parce que l'écran 'n'est plus là.
Le saint écran.
Cet écran qui désinhibe un peu, on est tout fou, et une fois qu'on est dans de vrais contact ça coince.
Enfin c'est une observation que je fais.
Je ne le vis pas personnellement vu que je préfère les face à face que l'ordi.
C'est même peut-être qu'une impression.
Mais les gens ne prennent plus le temps de se parler réellement.
De vraies choses et non pas de futilités météorologiques ou médiatiques. Ou pire finalement, le fameux "oh t'as vu ce *buzzquelconque*" ou "*dernière vidéo de whatthecut?* ", bref, ça cause internet. Dans la vraie vie!
Dans les conversations.
Si ça c'est pas de l'infiltration!
(et je préfère de loin parler nuages que ça hein)
Là aussi on me prend pour une paumée car en général non je ne suis pas au courant donc non je ne comprend pas vos allusions à ça, alors j'ai oui du mal à participer à ces conversations de groupes.
Mais oui tout va bien dans ma vie sans ça.

A la question "ça va" rare sont ceux qui y répondent honnêtement parce que depuis quelques temps on peut vite comprendre que ça ne sert à rien de dire non et d'expliquer pourquoi car sont encore plus rare ceux qui y prêtent attention (bien trop occupé à regarder leur téléphone).
Bref en mode "tout va bien dans le meilleur des mondes"
Donc, le 2.0 fait partie des conversations. Il quitte son champ initial du virtuel pour s'immiscer dans le réel.
Sérieux, hein, beaucoup ne vivent plus que par ça.
C'est effrayant.
Surtout que la plupart ne s'en rend pas compte.
Ce n'est qu'en cas de panne qu'ils se retrouvent en plein désarroi.
Tu les mets sur un radeau en pleine tempête ou tu leurs coupes la connexion c'est kif-kif bourricot.
Mais c'est pas pour autant qu'ils s'en apercevront et l'admettront.

Tout va vite.
Trop vite.
Et les gens s'y habituent et n'acceptent plus quand quelque chose demande un peu de temps.
Qu'il faut attendre.
Pourtant c'est gai d'attendre.
Ca permet de mieux profiter après.

Ils ont sans cesse le nez collé sur leur smartphone.
Si ils savaient ce qu'ils ratent en ne regardant pas par la fenêtre du tram.
Moi je m'en fou, l'oiseau rigolo je l'ai vu.
Non, ils ne vivent plus que par leur univers virtuel qu'il se sont constitués aux fils des années et des évolutions dans les réseaux sociaux.
Le reste n'existe plus.
Redevient à leurs yeux limite hostile et sans repère, et se retrouvent tout con quand la connexion plante.
Ne sachant plus quoi faire.


Alors je me demande.
Comment accepter tout cet empiètement sur nos vies?
Non mais ça me rend triste tout ça au final.
Surtout que les gens après, ne comprennent pas quand toi tu ne veux pas faire partie de toute cette machination, que tu ne réponds pas tout de suite.
Qu'on finit par te traiter de "celle qui de toute façon réponds jamais et qu'on sait pas joindre et qui n'est jamais au courant de rien".
Ben c'est juste que j'ai autre chose à faire.
Des trucs plus simples certes.
Et leurs apparaissent sans plus aucun intérêt.

Bon attention hein, je sais bien qu'il y a quand même beaucoup de gens qui pensent comme moi et que ne font pas partie de ce 2.0 à 100% et qu'ils l'utilisent de façon adéquate.
Car oui, je ne nie pas les bienfaits que ça apporte; comme rester en contact avec des gens qui sont plus loin; point de vue organisationnel ça facilite aussi pas mal de chose; le partage de documents aussi; les questions urgentes bien évidemment.
Mais pour le reste, est-ce vraiment utile de regarder son téléphone tout le temps? 
Regarde en rue, tu verras. T O U T  L E  T E M P S  .
Et les gens, au lieu de le ranger dans une poche, en général se trimbale avec le téléphone en main.
Car je pense aussi que leur coque trop voyante ne rentre plus dans aucune poche (ni la taille des derniers smartphones, au début je croyais que c'était des tablettes moi ahaha).

Donc je sais pas.
Il est 6h du matin, internet est coupé, j'ai Verdi en léger arrière plan sonore, et j'ai surtout les corneilles qui font croacroa dehors.
Un rayon de soleil sur mon gant de toilette qui sèche à la fenêtre.
Et j'apprécie ce calme.

Mais que rien que de repenser à Facebook et ces messages en attente, j'ai une boule au ventre.
Ce n'est pas normal.

On a pas à être disponible tout le temps tout de suite quand même ?
A t'on le droit de tout couper, sans passer pour la dernière asociale du monde et en profiter, je sais pas moi, commencer avec délectation ce grand classique avec la cigarette d'après manger par exemple sans être perturbé? (oui bon je sais fumer c'est mal j'en conviens).
Parce qu'au final c'est ce qu'il me gêne le plus. Se prend pour habitude le fait que l'on peut toucher tout le monde et tout de suite, de mille et une manière aujourd'hui. Et que beaucoup insistent quand tu ne réponds pas assez vite, ne comprennent pas pourquoi tu ne réponds pas.
C'est pas que je n'aime pas savoir ce que font mes amis, mais je n'ai pas besoin d'être au courant minute par minute, de réagir à chaque fait, de participer à des conversations de groupe qui font 60 messages/minutes.
COUCOU JE T OPPRESSE.



Alors maintenant j'ai décidé de couper le net le plus souvent possible.
Et de profiter.
Et tant pis si on ne sait pas m'appeler, me joindre sur ce laps de temps.

On a besoin de temps pour soi.
Pour lire Moby Dick.
Pour se retrouver, car c'est pas le plus simple.



PS: oui je suis très honteuse de n'avoir encore jamais lu Moby Dick. Mais vraiment hein. Pour quelqu'un qui aime tant l'univers marin (et les baleines) je le ressentais comme une tare profonde. Mais j'y remédie ahaha!


Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 13 juin 2015

Astuce/bilan à retenir pour bien étudier ( et des photos et des mots! )

Hey Les Mouss!!

"The warrior's face"
Ou la tête quand je reviens de mon dernier examen.



La bataille du Gouffre de Helm est terminée! J'ai littéralement rétamé cette session! Ca vaut la peine d'avoir des cernes jusqu'au menton!
Je ne te cache pas que je assez contente, car j'avais de gros doutes en mes capacités et mes neurones dénutris.

Mais avant de continuer, une petite pensée émue, aux 5 bics bleu, 1,5 blocs de feuilles, moult fiches, moult surligneurs, un cahier et tous les autres oubliés, morts pour cette victoire. Merci les Zamis <3

Je partage avec toi, ce que je retiens de ces révisions, on sait jamais ça peut, peut-être t'aider (attention y'a des vieilles redites comme on dit) :

=> Les sons isochrones et les battements binauraux.
Un chouette set d'1h30 ici (alors il faut un casque, sinon tu n'entendras rien, tu peux faire l'expérience c'est ouf! Enfin tu entends mais très légèrement et ce n'est pas pareil!)
Alors oui c'est chelou, on est bien d'accord. Mais bon sang ce que ça m'a aidé pour me concentrer.
Surtout les isochrones purs. Mais tout le monde ne les supporte pas.
Comment j'en suis arrivée à ces trucs là?
Et ben justement je cherchais des sons 'neutres' car les musiques que j'écoutais habituellement ne m'aidaient plus trop pour me concentrer.
Donc je cherchais les isochrones sans connaître le nom.
Au début de mes recherches je cherchais plutôt des rythmes, étant persuadée qu'il devait il y avoir un bon rythme à faire passer dans les oreilles pour aider à la concentration, c'est pour ça que je suis tombée d'abord sur les battements binauraux, mais en même temps je fouinais après des longueurs d'ondes avec le même raisonnement que certaines longueurs devaient favoriser la concentration, et donc me voilà tombant presque simultanément sur ces deux sortes de sons.
J'admet que même si je voulais y croire, j'étais un peu sceptique, mais je ne perdais rien d'essayer.
Et miracle.
J'ai juste un problème, c'est que je ne sais pas si il y a des effets négatifs à long terme d'envoyer des ondes différentes à ton cerveau qui doit fournir un effort pour reconstituer le son (c'est le principe archi résumé des isochrones).
Parce que je me dis que ça le triture quand même. Et que je les écoutais facilement entre 8 et 10 heures par jours sur la fin de ma session.
Mais bon, vendredi je vois mon super docteur à qui je vais poser la question, en espérant qu'il saura me dire quoi, sinon j'essayerai d'approcher un spécialiste ahaha.
Je te ferai bien évidemment part de son éventuelle réponse!

=> Me lever à 04h du matin
J'ai ENFIN trouver mon rythme.
Saint Dieu.
T'imagine même pas le B O N H E U R.
C'est genre le saint graal étudiant quoi!
Bon faut se mettre en mode mamy aussi hein, donc 22h au lit! Allez d'accord pour cette fois 23h!
Mais donc, 04h, ça permet, déjà de se lever à son aise, mais aussi d'avoir pas mal d'heures où il règne un calme relatif dans le monde qui t'entoure.
(ce que j'ai d'autant plus savouré, car il y a deux semaines, mes voisins d'à côté, ont décidé de commencer les TRAVAUX DE LEUR VIE, ce à quoi a riposté le voisin de derrière qui réaménage TOUT).
Donc entre les coups de marteau, scieuses, foreuses, container qui font un potin du diable, ouvriers polonais qui hurlent, et ben je t'assure, que rien que ça, ça motiverait un loir de se réveiller avec les poules.
Mais aussi, ça te permet de pouvoir arrêter mi après midi. Enfin ça dépend des épreuves qu'il reste. Mais tu peux largement d'octroyer une bonne balade, ou t'occuper à autre chose qu'étudier.
Bon sur la fin j'avoue que je ne le faisais plus, j'ai commencé à flipper ma race alors je préférai étudier tant que mon cerveau était apte.
Donc voilà, si tu veux gagner du temps sur ta journée, règle ton horloge moussaillon!

=> Un plan : De Guerre - De Cours
Une fois que l'on s'est bien auto-analysé, qu'on sait combien de temps il nous faut pour lire, revoir, etc. il est plus aisé de préparer son plan de guerre.
Personnellement, comme c'est un peu les sessions de ma vie, je me suis achetée un cahier exprès que j'ai transformé en planificateur.
Donc de mai à fin août, avec en début de mois un rappel du mois avec les petites cases à barrer (c'est tellement jouissif!) mais aussi une page avec les matières qui vont m'occuper principalement.
Et ensuite, une page par jour, datée, sur laquelle je faisais une double colonne "Dream list et Shit Happens" (je ne me rappelle plus le nom du blog ou j'avais vu ces merveilleux intitulés de colonnes, mais je les trouvais vachement adéquats à la situation). Donc la veille au soir grand maximum je remplissais la dream list, et si jamais un couac arrivait dans le déroulement ben c'était noté dans le Shit Happens et reporté à la Dream List du lendemain!
J'essayai de faire par plage d'heures aussi. Et quand j'avais un rendez-vous médical, c'était noté et je pouvais en tenir compte dans cette plage horaire.
Ne pas oublier de s'offrir des journées/après midi Off, que l'on note aussi bien sur le "mensuel" que le jour même car ça fait tellement plaisir à voir :D
Et alors, un plan de cours, ben ça c'est archi connu comme truc, mais vraiment se refaire les fiches avec bêtement "Chapitres, sous chapitre, intitulé".
Avec un code de couleur. Pour bien visualiser et te tester. Comme ça hop tu les prends avec toi dans le bus, et tu les lis et dans ta tête tu récites tout ce que tu sais sur l'intitulé "Machin Brole". En plus c'est rigolo! Enfin moi je prends ça comme un jeu donc ça m'amuse.

=> C O U L E U R S
Bon si tu sais que tu n'es pas visuel alors ne lis pas. Mais je pense que pour la plupart on a quand même une bonne part de mémoire visuelle.
Donc oui, un code de couleur. Oui c'est archi connu.
Tu peux utiliser le même pour tous tes cours, mais personnellement chaque cours avait son propre code, pour ne pas trop mélanger justement (mais ça peut s'avérer compliqué parfois, tu peux t'embrouiller et ne plus savoir de quels surligneurs/bics tu as besoin ahaha).
En tout cas c'est à cette session-ci que je me suis rendue compte de la puissance du truc. En plein examen j'étais là "Ah oui alors Romantisme, c'est le bleu. Les fiches bleues, voyons, les dates bleues" et boum ma mémoire est revenue.
Donc par exemple pour ce cours, chaque période avait son surligneur de couleur, du coup dans le cours même les éléments importants étaient surlignés ainsi, comme ça j'associais les faits à la couleur, puis dans mes résumés la couleur était omniprésente, et mes fiches de mémo était de cette couleur là.
En plus, c'est cool, à la fin ton paquet de fiches ressemble à un arc-en-ciel ce qui est fichtrement plus gai et engageant qu'un tas de truc blancs! Tout comme faire des beaux résumés, je trouve que ça aide vraiment, d'avoir un truc joli. Personnellement j'écrivais des trucs en dorés, ou avec des stylos gel de couleurs plus spéciales que l'éternel bic à 4 couleurs! J'sais pas, mais j'étais toute contente quand je dégainais mon doré et après que je le relisais! Ahaha y'a pas de petits plaisirs hein!
Et aussi, pour la première fois de ma vie les Hashtags ont débarqués dans mes résumés de résumés. Et c'est vraiment pas mal, en plus grand un beau gros #QUELQUECHOSE en général un truc rigolo mnémotechnique pour telle ou telle image (ouais car en histoire de l'art/archéo t'en bouffes des powerpoints de 1000 images (par cours), faut au moins ça pour arriver à se souvenir de trucs, parce que sur les 1000 y'en a que 2 qui sortiront à l'examen, donc on fait péter les #*écrit n'importe quelle bêtise*; un que j'ai bien aimé, c'était mon #BALEINE <3. Ben oui. (c'était pour une gravure faite sur le toit crânien d'une baleine retrouvée au Mas d'Azil!)

=> Un bureau open space
Alors je t'avais montré le changement radical effectué sur mon bureau.
Et ben je m'y suis tenue et ça m'a pas mal aidé.
Plus clair déjà, ça facilite les choses, l'esprit est moins enclin à divaguer.
Et puis surtout ça permet l'étalement. Quand tu dois travailler sur plusieurs supports à la fois (genre 1 imprimé de pwp + Ton cours + 1 bloc de feuille + un petit cahier + des fiches + ton ordi pour les images couleurs, et ben il t'en faut de la place. Donc là je pouvais bien m'étendre sur toute la zone (quand Darwin m'en laissait l'occasion) et grâce aux roulettes sur ma chaise je pouvais glisser d'un bout à l'autre ahaha.
Puis pour les lignes du temps aussi, c'était génial!!

=> Un environnement sain
Haan ce que j'aimerai que mes colocataires soient dans la même optique que moi là dessus, la maison aurait pu être clean et non pas cracra comme elle l'est.
Mais dans ma chambre, c'était rangé et nettoyé une fois semaine (en plus ça fait une petite pause). Car c'est vachement plus engageant.
Donc le soir, on se prend un peu de temps et on range le bureau du cours que l'on vient d'étudier, comme ça il est tout prêt à recevoir le suivant le lendemain. Et même quand je savais que j'allais commencer par le même cours que la veille je le rangeais. Pour marquer une césure.
Hop un petit coup de balayette sur la planche, parce que comme je fume du tabac y'en a toujours partout, surtout en fin de session où tu deviens plus fébrile par le stress!
On vide le cendrier aussi.
Bref on remet à neuf l'enroule.
Même chose pour ses fringues.
Non on en les tapes pas sur la chaise, le lit, le sol. On les mets dans l'armoire.
Et non ta boulette de papier tu la tape pas à terre, mais à la poubelle!
Le matin on fait son lit aussi, comme ça le soir on est content d'y rentrer.
En tout cas, moi ça m'a bien aidée d'être structurée de la sorte. Ca fait des petits rituels qui sonnent la fin de la journée d'étude aussi, c'est des bon signaux pour le cerveau ça!

=> Comprendre les signes.
Ton cerveau il est pas débilos.
Combien de fois avant, je me disais "je relis une dernière fois puis j'arrête", et alors je peinais peinais PEINAIS à relire cette ultime fois.
Et ça ne servait à rien.
Mon cerveau n'accumulait rien et j'avais perdu du temps inutilement que j'aurai pu employé à faire une pause salvatrice directement.
Donc parfois faut apprendre à lâcher l'affaire.
Surtout que les neurones ont besoin de petites pauses pour assimiler ce que tu essayes de leur faire bouffer.
Ca m'est arrivé à plusieurs veilles d'examens. Le stress aidant j'était là en mode "wtf faut que je relise" et puis me rendre compte que non là ça ne servirait plus à rien, autant ranger, dormir et le relire le lendemain à tête reposée où là ça fait effet.
Et même en milieu de journée, même si c'est pas sur le planning. Si tu sens que ton cerveau peine, faut l'aider à se ressaisir et aller prendre l'air, même UNE HEURE et ouais.
Tu travailleras d'autant mieux après que si tu restes une heure à bloquer sur le même chapitre qui n'avance plus.
Donc on sort, on fait un truc à la rien à voir qui n'a pas besoin de facultés intellectuelles : on proscrit internet et la télé et même les livres et on privilégie un petit tour dehors, faire ses courses, prendre un bus pour regarder par la fenêtre bref t'as compris l'idée!

=> Faire des concessions.
Quand on est étudiant, étudier c'est un peu notre boulot, tout comme le boulot du boulanger c'est de vendre du pain.
Donc on a pas trop à se plaindre de devoir faire notre boulot et il doit primer sur le reste en quelque sorte.
Alors oui, j'admet c'est pas rigolo d'être assis derrière un bureau à bouffer de la matière (oui désolée j'utilise le terme "bouffer de la matière" mais c'est un peu la cas, et je t'avoue que je trouve ça débile de faire deux sessions par an où les étudiants se retrouvent à bouffer leur cour pour les recracher. Je trouve qu'une évaluation continue serai plus judicieuse, mais bon, hein!)
Bref, donc étudiant = étudier.
Si tu n'aimes pas ça, change de métier!
Beaucoup de gens ont eu tendance à me prendre pour une rabat joie car je refusais systématiquement les sorties/verres/soirées à la maison, parce que je devais étudier et être en forme le lendemain.
Attention hein, je ne dis pas qu'il ne faut pas faire de soirée au quoi, bien au contraire, mais là c'était des trucs genres grosses soirées où les gens gueulent et compagnie, et comme je me lève à 4h du mat, pas sûre d'arriver à être encore en bon état de marche à 22h (puis du fait que je me lève à 4h du mat c'est dodo tôt)
Bref, évidemment il faut aller se détendre, mais personnellement moi ça passait par d'autres choses. Et ça c'est chacun son truc.
Mais, il faut apprendre à postposer. J'ai un super bouquin depuis quasiment le début de la session, je sais que si je le commence je ne le lâcherai plus, ben du coup je ne l'ai pas ouvert pour ne pas tenter le diable, en me disant qu'après la session, se sera une des mes petites récompenses. Tout comme les mille et uns bricolages qui me sont venus en tête, ou idées de photos (c'est juste trop ouf ces périodes de révisions où les idées artistiques FUSENT DANS TOUS LES SENS).
Et donc là nous y sommes, je vais pouvoir faire tout ça le COEUR LEGER, sans une once de culpabilisation derrière.
Le pied!

Bon et voilà sinon la vie normale reprend, ça veut dire qu'il faut recommencer à s'habiller "normalement", c'est dommage, on s'habitue vite aux fringues d'études! Puis c'est finit de laisser ses cheveux tranquilles, faut de nouveau être au top tout le temps! (oui car comme je me décolore les tifs, je t'avoue en profiter pour les laver moins souvent pour qu'ils se nourrissent un peu de sébum, et NON c'est pas sale. Puis c'est pas comme si je les avais pas lavé depuis mai hein :D mais bon au lieu de le faire tous les deux jours, j'étalais à tous les 3 ou 4 jours! )

Et voilà ! Donc pour ma part la Bataille du Gouffre de Helm est finie, ce qui veut dire qu'il me reste celle des Champs du Pélénor mi août (car oui, durant la session de janvier j'étais à l'hôpital donc ils ont été reporté en deuxième session! Car oui, si tu es frenchy, on a pas le même système, ici les rattrapages ne sont pas trois semaines après la première sess' mais un mois et demi après ahaha!)
Et donc tous ces acquis, où j'ai appris à mieux me (re)connaître point de vue étude, me serviront bien!
Ici je m'octroie une semaine de vraie vacances où je ne touche pas un seul de mes cours et puis zou je m'y remettrai tout doucement, car ça ne va pas être une sinécure, donc autant que je reprenne tant que je suis dans le rythme et aussi, plus tôt on s'y met, plus relaxe on est.
Ca évitera les tonnes de choses à faire à la veille de la session, et tant pis si je dois continuer mes concessions.


Sinon QUOI DE NEUF?

Aller un petit récap photo de ma semaine d'absence :










Un joli rayon de soleil fin d'après midi. Ca met toujours de bon poil.











































Diantre mais pourquoi tu te lèves si tôt?


















       Ben pour voir les oiseaux!

















Et le ciel!

















Si tu veux un aperçu de ce que ça fait de se coucher quand il fait encore clair! Ahaha












Ma mère cette folle! Elle m'envoie un colis de 3,4 kg!! MERCI MERCI MERCI!!
Et comme je n'étais pas là quand il arrivé, c'est un coloc qui me l'a déposé avec un assez chouette mot dessus!
Avec mes petits produits à la violette que je ne trouve pas à Bruxhell.
Des guides pour voyager. Bon le Pérou et la Bolivie ce ne sera pas pour tout de suite, mais là Norvège ... je suis en train de cogiter à un truc!
Des bics, vu que j'étais en train de produire une hécatombe avec mes résumés! Un ptit carnet, du tabac (big up!!), des bonbons à la menthe, et y'avait aussi un livre sur les mug cake, mais ça c'est challenge HIGH LEVEL, j'ai même oublié de le mettre sur l'image ahaha. Bref que d'amour.






Ma position préférée pour étudier. Oui c'est chelou! (et oui j'ai un coussin sous les fesses, mais bon, autant s'mettre bien hein!)













Et alors sous tes yeux ébahis :


Eh oui, j'ai trouvé le temps hier pour faire les mots!
Bon dans la vidéo je dis que c'est la 5e édition, mais bon, pfiou le temps passe vite c'est déjà la 6e!
Bon j'ai quelques bugs du à l'exténuation post-examen!


Bon et sinon dans mon trip rangement, je t'annonce d'ores et déjà que j'ai quelques idées pour la mise en page pour tout bientôt!
Dans la semaine, le deuxième article sur les plateformes photo, dédié à Deviantart, sortira youhou!
ET ALORS PLEINS D'AUTRES SURPRISES JE TE JURE!!!

Des bisous Les mouss!!!
Rendez-vous sur Hellocoton !

samedi 6 juin 2015

Les mots de la Semaine #5




Oh oh oh !

Diantre, je n'y crois pas, j'ai trouvé du temps pour faire la vidéo à temps, je n'en reviens pas. Sérieux!
Faut dire aussi que comme j'ai décidé de ne le faire qu'en one shot ça aide.


oui je tiens toujours à faire mon montage pourri sur une photo faite à la webcam. Ahaha qualité zéro. Oui je sais je pourrai prendre mon bon appareil. Après les examens promis.


(et si jamais tu es nouvellement venu sur le navire (d'abord bienvenue!) et ben je t'invite à cliquer sur le tag "les mots de la semaine" ici sur la droite pour voir de quoi il s'agit ! Mais en fait tient, le lien, plus simple ahaha)




Bon je ne bavarderai point davantage car je suis à court de temps, malheureusement.
C'est triste parce que j'ai plein de choses à dire!
J'ai déjà deux articles en brouillon que j'aimerai bien partager, surtout l'un, car c'est un truc qui m'énerve et m'oppresse depuis deux/trois jours!
Mais bon, l'étude d'abord.
Courage, c'est bientôt finit.
(oui tant qu'à faire, autant que je fasse de l'autopersuasion)

Que je parle (encore) de mes études (et surtout mes révisions), je profite de cet article pour dire que là je vais faire une pause articles au moins jusque vendredi.
Car j'arrive à la semaine de la mort qui tue avec une ENORME épreuve lundi, une autre mardi et alors la plus grosse de tout les temps vendredi matin.
Donc, je ne pourrai me consacrer à l'écriture (que ce soit ici, ou en commentaires, désolée, vraiment!)

Oh, et avant d'enregistrer je viens de me rendre compte que du coup le "Ten on Ten" tombe aussi à l'eau.
Bon, je vais choisir une autre date que le mois dernier du coup.
Au hasard 
... 
roulement de tambour
trtrtrtrtrtrtrtr 
et ce sera 

JEUDI 25 JUIN! 

oula ça fait dans longtemps ça!

Donc, mes chers moussaillons, le Captain s'en va t'en guerre CEREBRALE.



A vendredi maximum!
Et d'ici là passe un bon week-end et une bonne semaine!
EN JOUE des bisouuuuus!

EDIT DARWIN :
Bonsoir Humanoïde, je profite de l'absence de mon Humaine pour te signaler que
Nail Art is Easy , a créé un widget pour que tu prouves ton amour et surtout ta dévotion pour L'Être Suprême qu'est ton félin.
J'ai choisi vert.
Mais il y a plein d'autres couleurs et deux motifs même!
Sois fier de nous et installe nous!
( Car derrière la "Team Bloggueuses à Chats" se cache surtout la "Team Chats de Blogueuses prêts à conquérir le monde" (suivez moi catmarade!) (oui ça c'était un message pour ton Être Suprême )
Meow meow.
Rendez-vous sur Hellocoton !

vendredi 5 juin 2015

Une envie (et un bilan d'ELC!)




J'ai envie de partir avec ma tente.
De marcher un peu.
Puis trouver,
Cet endroit.
Une grande prairie, l'herbe a jauni t'as vu?
Il fait bon.
Y'a des arbres. Ni trop ni pas assez.
La montagne droit devant; une rivière pas très loin, 
on l'entend si tu écoutes bien.

Déplier la tente près d'un des arbres, celui qui a des branches basses.
L'herbe est haute, il faut l'aplatir devant le chez nous.
Le chat est perplexe, il ne veut pas encore sortir.
Déballer le sac. 
Mettre ses livres sur l'une des branches.
Accrocher les guirlandes, pour mettre de nouvelles couleurs dans ce paysage.
Se poser,
Le soleil; 
pour une fois il ne fait pas froid.
Se plonger instantanément dans le ciel, juste pour voir le grand défilé.
Celui des nuages et des oiseaux.
Essayer de s'enraciner mentalement à cette montagne.
Tout en écoutant le silence de la nature.
L'immensité du silence bruyant de la nature.

Le matin il fait tout bleu.
Tout est trempé.
Il fait frisquet.
Que le spectacle de l'aube commence.

C'est bête, je n'ai plus de tente.

Ce sera pour une prochaine fois.



Bon malgré mon manque de matériel et mon envie de partir, je suis quand même clouée ici par mes études, et je reviens vers toi avec le deuxième et dernier bilan du Everyday Day Life Challenge d'Armalite. Et oui il est fini, c'est dommage j'ai vraiment bien aimé !
Hop si tu veux te rafraichir la mémoire avec le bilan de la première quinzaine : PAR ICI.


16. Les produits de sa routine beauté : Bon ben c'est plutôt simple chez moi! Cassedédi à ma crème hydratante qui sent bon la violette! Un vrai régal!

17. Un bijou que l'on porte souvent : Alors c'est un cadeau que j'ai reçu, que des copines m'ont ramené de leur petit voyage tournant autour des grottes de Dordogne quand j'étais à l'hôpital. Puis un soir où j'ai pu sortir je les ai invitée à la maison, et là j'ai eu des petits cadeaux *_* dont cette magnifique reproduction d'une tête sculptée de cheval de la grotte du Mas d'Azil en Arriège! Bon petit rappel mon surnom avec elles c'est Poney, donc voilà, et comme j'aime la préhistoire, je ne peux qu'aimer l'art mobilier venant du Mas d'A'. Donc voilà, je l'aime beaucoup beaucoup beaucoup!

18. Un objet rouge dans son quotidien : Et ben je te présente le parquet de ma salle de bain, soit il te revigore à fond le matin soit il te donne la migraine, ça dépend.



19. Un commerce que l'on fréquente souvent : Je te présente le Proxy Delhaize de la place Flagey qui sauve tous les alentours car il est ouvert le dimanche. Et maintenant le dimanche c'est même jusque 20h et non plus midi. Merveilleux merveilleux! Merci Proxy!

20. Un de ses instruments de cuisine préféré : Bon comme je l'ai mit sur insta, c'est pour les cuisines de poche quoi. Non mais mon canif je l'ai genre tout le temps sur moi! Et j'ai déjà pu dépanner des gens (naan pas pour dépecé quelqu'un tssss namhéo). Avant j'avais un opinel que ma maman m'avait acheté, mais on m'a volé la pochette dans lequel il était :(

21. Quelque chose que l'on collectionne : Alors j'ai tendance à me faire des capsules souvenirs. C'est à dire que quand je suis dans un endroit, je récupère des feuilles, de l'herbe, des cailloux, des plumes trouvées là bas, de la terre aussi, et soit ça finit dans un petit sac plastique soit comme ici, dans un petit bocal pour décorer. Je sais pas pourquoi je fais ça, pour garder une sorte de connexion avec l'endroit. Puis quand j'en garde un bon souvenir c'est encore plus chouette, les sentir ou les toucher c'est comme si j'y retournais un petit peu. Donc vala.


22. Son déjeuner: Bon lors de la première quinzaine j'avais confondu dîner et déjeuner, du coup ben ça fait deux fois mon dîner et mon indétrônable trilogie pomme - café - canif.

23. Sa tassé préférée : AAAH mais j'en ai beaucoup. Mais celle-ci à un petit quelque chose en plus. Son histoire : ben je l'ai piquée lors de mon dernier chantier (ahaha oui c'est mal mais en plus de piquer des cailloux d'un endroit, en général je repars avec un godet aussi), et alors tous les matins je buvais dans cette tasse là. Et les autres avaient pas intérêt à la prendre (mais ils avaient bien compris que c'était mon petit plaisir du matin donc ils me la mettaient d'eux même ahaha), bref pourquoi celle là? Parce qu'elle me fait rêver, qu'elle m'emmène directement là où je voudrais être : un paysage de montagne (car oui y'a une montagne dessinée dessus, mais en blanc donc on la voit pas) et voilà, et les arbres et tout c'est merveilleux. Bref, un petit régal qui me met de bonne humeur le matin.

24. Un objet dont on ne saurait se passer : Dès que j'ai lu l'intitulé, ben j'ai automatiquement pensé à mes clefs de maison ahaha. Donc voilà, avec mon méga trousseau de porte clef pour les retrouver plus facilement dans le fond du trou de l'oubli qu'est mon sac.

25. Un vêtement que l'on adore en ce moment : Bon ben voilà comme je suis en révisions c'est le no style day tous les jours, et mon vêtement du moment ce sont mes pantoufles (en combo avec un jogging ou autre). Alors qu'avant je détestais ça, les pantoufles, mais maintenant je suis trop fan. Laisse tomber quoi, j'arrive dans ma chambre et zou je glisse mes petons dedans. Et sinon pour la photo ben l'éternel Darwin couché sur mes résumés, et en fond de powerpoint un crâne de Cercopithèque retrouvé en Irlande (un singe, en irlande!), donné par un marchand phénicien à un celte du 8-9e siècle BC, sûrement rapport à l'or que le deuxième a fourni au premier!

26. Sa table de chevet : Alors je n'ai pas de table de chevet à proprement parlé. Alors comme l'endroit où je passe le plus de temps sur ma journée est mon bureau je te présente le coin, avec mon petit cabinet de curiosité. Oui je l'ai déjà montré ahaha mais il y a donc un crâne humain (d'une jeune fille d'une quinzaine d'années), un cahier en cuir, deux bouts de bois de cervidés, la fameuse patte de corneille dont je te parlais l'autre fois, et mon poulpe. Mais lui rassure toi il est en plastique. Vala. La quête continue!

27. Les accessoires de son activité de loisirs n°1 : Encore une fois, mes loisirs étant morts suite aux révisions, ben je te montre mes armes. Et c'est vrai que j'adore faire des pyramides avec; une année avec un copain on faisait des concours et je te jure qu'on faisait des trucs de malade! Là ici c'est une petite hein, parce que j'ai un peu perdu la main, mais t'imagine pas les trucs phénoménal qu'on a pu élever :D


28. Un selfie où l'on fait la grimace : Bon comme dit sur insta : "le cheveu gras, l'oeil cerné, ma tête est une ode à la grimace". Vale rien d'autre à rajouter.

29. Un objet en rapport avec votre travail du moment : Bon je ne pouvais pas encore mettre un truc en rapport avec mes révisions, alors j'ai pris un objet de mon futur métier (ben oui faut s'accrocher et y croire), un grattoir! Qu'on m'a offert à la grotte, décidéement cette grotte! 
Alors c'est un grattoir pour faire les coupes, donc avoir un plan bien plane afin de bien lire la stratigraphie. C'est tellement gai de faire les coupes t'imagines même pas!

30. Le moyen de transports que l'on emploie en semaine : Ben voilà sur insta c'est une vidéo, donc ici t'as droit à une photo pas très jolie, mais sinon, en semaine ou le week end, ce sont mes pieds et les transports en commun et Spoutnik (la trottinette pour ceux qui ne suivent pas :p )


Bon jte laisse moussaillon, Darwin vient de vomir sur mon bureau! (dieu merci, là il est 05h45 mon cours de musique n'est pas encore étalé dessus mais à côté!)
Profite du soleil!!
Rendez-vous sur Hellocoton !